Comment préparer la cérémonie d’inhumation en Gironde ? 

Comment préparer la cérémonie d’inhumation en Gironde ? 

L’inhumation (ou l’enterrement) est une tradition remontant 9e siècle (instituée par Charlemagne). Il s’agit, à l’origine, d’un rite funéraire catholique. Aujourd’hui, l’inhumation est devenue une pratique courante qui n’est plus toujours corrélée à la notion de religion. Elle peut avoir un caractère religieux lorsqu’un office est célébré ou bien être civile.  

L’inhumation du défunt doit être réalisée dans un délai légal après le décès : 24 heures au plus tôt et 6 jours au plus tard. Il est généralement préconisé aux familles d’attendre un délai minimal de 3 jours avant de procéder à l’enterrement du défunt. Les raisons de ce délai conventionnel sont plurielles, mais la cause principale repose sur le temps nécessaire à organiser la cérémonie d’inhumation.  

En effet, cette organisation passe par un ensemble de formalités à réaliser. Découvrons comment procéder. 

Les intérêts de faire appel à une entreprise de pompes funèbres en Gironde 

Lors d’un décès, la première chose à faire par la famille est de choisir une entreprise de pompes funèbres. Cela est indispensable dans la mesure où certaines démarches ne peuvent être réalisées que par des professionnels habilités (la fermeture du cercueil par exemple). Les mairies disposent de listes des opérateurs funéraires de proximité, mais voici quelques adresses de sociétés funéraires présentes dans plusieurs villes de Gironde :  

  • les agences Aquitaines Pompes Funèbres Saunier (Saint-Médard-en-Jalles, Bordeaux, Cadaujac, Lacanau) ; 
  • les Pompes Funèbres Générales (PFG) à Talence, Bègles, Castelnau de Médoc, Langon, Gradignan, Bordeaux, Mérignac, Pessac, Blaye, Libourne, Cenon, Arcachon et Lesparre-Médoc ; 
  • les Pompes Funèbres Roc’Eclerc à Lormont, Arcachon, Libourne, Bordeaux, Mérignac. 

En outre, recourir à une entreprise de pompes funèbres permet aux familles en deuil de se décharger d’une grande partie des formalités, ce qui n’est pas rien dans une telle situation. Ainsi, les proches sont plus libres pour gérer la venue des membres de la famille parfois éloignés géographiquement et pour entamer leur processus de deuil.  

Les démarches à réaliser pour organiser la cérémonie d’inhumation 

Faire enterrer un corps nécessite un certain nombre d’autorisations qu’il convient de demander à la mairie où sera inhumé le défunt (commune de résidence ou de décès). Ainsi, la famille, et plus généralement les pompes funèbres, doit obtenir le permis d’inhumer le défunt et les autorisations de fermeture définitive du cercueil et de transport du corps. 

En outre, il faut également préparer la cérémonie :    

  • rédaction et envoi des faire-part aux proches ; 
  • publication d’une annonce de décès dans un journal en Gironde ou sur l’échelle nationale ; 
  • prise de contact avec le service religieux ; 
  • réservation de la concession et creusement de la sépulture au cimetière ou ouverture du caveau familial ; 
  • etc. 

Précision en cas de cérémonie d’inhumation religieuse 

La cérémonie d’inhumation religieuse doit respecter certains rites. En outre, selon la religion du défunt ou de la famille, certains actes préparatoires peuvent être imposés ou interdits, comme la toilette mortuaire.  

Aussi, il convient de choisir une entreprise de pompes funèbres au fait des pratiques religieuses, ce qui est généralement le cas. Toutefois, la famille peut s’orienter vers une entreprise funéraire spécialisée.  

(Crédit photo : iStock)

Les plus lus

Comment trouver des pompes funèbres ? 

S’occuper de l’organisation des funérailles lors du décès d’un proche est un moment pénible auquel nous ne sommes jamais vraiment préparés. Heureusement, les pompes funèbres

Les plus lus

Comment trouver des pompes funèbres ? 

S’occuper de l’organisation des funérailles lors du décès d’un proche est un moment pénible auquel nous ne sommes jamais vraiment préparés. Heureusement, les pompes funèbres